Sacrifier le poulet

Certes je suis baptisée.

Et j’ai fait ma Communion… pour les cadeaux.

Mais je ne crois pas.

En rien.

Je n’ai jamais cru.

C’est comme ça.

Non que je sois sûre de quoi que ce soit. Mais là n’est pas l’important. C’est un postulat. Je refuse le déterminisme pour pouvoir espérer.

Pour profiter de chaque instant. Pour agir de manière à ce que ces instants se présentent, les susciter, les inventer.

J’aime les faits tangibles. Ce qui est mesurable, quantifiable.

J’aime les explications scientifiques. Logiques. Imparables.

Ici, pour le coup, je suis bien désemparée…

J’ai hésité, longtemps. J’ai résisté, un peu.

Je savais bien que c’était pas une bonne idée.

Mais j’ai craqué : j’ai fait des recherches sur internet.

Claque. Baffe. Coup de poing dans la gueule. Les symptômes s’égrainent en litanie et correspondent parfaitement.

Stade 4. L’ultime. La fin. Les pieds et l’estomac gonflés, les vomissements, les pertes de conscience, l’amaigrissement… Tout y est. J’ai beau changer de site, les essayer tous, point de salut. Le verdict est sans appel.

Je ne crois en rien. Je n’ai jamais cru.

Alors… d’où me vient cette envie de fouiller ma poubelle de voiture pour retrouver la carte de visite de ce marabout « mondialement connu dans le quartier », de sortir au jardin effectuer la danse de la pluie, de sacrifier un poulet ?

Il est des circonstances où les convictions sont bien peu de choses…

Publicités

2 réflexions sur “Sacrifier le poulet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s