Droit de mémoire

T’as bien essayé de le contourner.

Parce que tu savais qu’en bonne éponge à émotions, ça te retournerait.

Déjà qu’à Strudhof t’avais été frappée d’emblée par le silence et l’absence totale de chants d’oiseaux…

Ici, t’es pas sur site, c’est un musée. Ca devrait aller, non ?

Ben non.

Sur trois étages s’étalent, impudiques, atroces,des photos on ne peut plus explicites sur la guerre et ses atrocités. La vie sous les bombes américaines, les mille et une façons de l’ôter, cette vie. Les mutilations. Les effets des armes chimiques, sur les gens, sur les nouveaux-nés.

Tu  comprends pourquoi ils insistent, les gens d’ici, pour que t’ailles voir ce musée. Ils veulent que tu saches. Que tu aies au moins entendu, vu, leur version, toi qui es bercé de culture US depuis que t’es petit. Histoire que tu ne trouves quand même pas trop ça normal. Que t’arrêtes de voir ça de loin, comme un truc qui ne te concerne pas vraiment, qui s’est passé y’a longtemps, t’étais même pas né, et qui n’était peut-être pas si grave que ça (quelque 7 millions de bombes larguées, soit plus du double de la guerre 40-45, et plus e 3 millions de morts, quand même, hein…)

Au dernier étage, une expo absolument magnifique de clichés de photographes de guerre achève de te montrer l’envers du décor, de manière plus sensible, pudique et esthétique.

Tu finis ton périple par la prison, les cellules où on balançait de la chaux sur les détenus, et les cages où l’on laissait mourir les prisonniers au soleil, et tu sors, le cœur au bord des lèvres.

Tu ne regarderas plus jamais les gens que tu croiseras dans les rues comme avant. Déjà, t’as envie de filer un billet à tout le monde, piètre essai de te déculpabiliser de ton appartenance à ce genre humain-là, celui qui déclenche des guerres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s