Les fraises et le pain d’épices

La chimie, c’est la vie.

C’est du moins ce qui te traverse l’esprit quand, sûre que tu va retrouver une personne en toute fin de vie, comme les médecins l’ont décrit d’après le résultat des analyses et comme on t’en a dépeint la situation ces derniers jours, tu vois une femme certes d’une maigreur affolante, mais consciente et capable de communiquer.

Ils ont changé le cocktail médicamenteux.

La vache… c’est efficace !

Bon, d’accord, on te prévient de suite que ça ne durera sans doute pas, que, dans l’absolu, un pic d’amélioration se présente souvent avant une redescente et que, dans ce cas particulier, elle s’accoutume très très vite aux médicaments. Ok, ok.

Mais là, puisque les yeux brillent, qu’un sourire s’affiche et que la communication verbale est établie, tu profites.

Et tu peux échanger sur ton boulot, la météo, et toutes ces petites choses que tu jugeais autrefois sans importance dans vos conversations et qui, depuis quelques semaines, te manquent terriblement.

Tu la laisses à regret, quand ses fantômes reviennent et lui font dire de partir vite sit tu ne veux pas être détenue contre ton gré dans l’hôpital.

Tu restes sur ta faim.

Alors, tu retournes.

Après une pause, puis un crochet chez le primeur et chez la chocolatière.

Essayer de s’engouffrer dans la brèche tant qu’elle est ouverte. Tenter de la faire manger.

Des fraises et du pain d’épices. Parce que tu connais ses petites faiblesses.

Elle est bien surprise de te voir revenir : elle se souvenait de ta visite.

Mais ses yeux ne s’allumeront réellement qu’à la sortie du pain d’épices du sachet opaque… La banane en prime. D’une oreille à l’autre. Touché.

Et les fraises. « Je peux en manger une tout de suite ? » Et comment !

Quant au pain d’épices, il fera l’objet d’un marchandage, puisque le plateau repas arrive au même moment. « Tu manges un peu d’abord et tu prends le pain d’épices en dessert ? » T’as pas fini ta phrase qu’elle essaie déjà de se lever.

Comme elle n’a plus de force dans les jambes et qu’elle est emberlificotée dans les fils de sa perf, tu lui donnes un coup de main pour rallier la petite table. Sous les commentaires goguenards de sa comique voisine, qui ne doit pas rigoler tous les jours, avec Tatie Danielle. « Eh beh c’est un miracle, ici !! »

Tu lui montres d’un geste l’objet de la motivation. La voisine bougonne entre ses dents que c’est impressionnant et que ça tient du miracle. Tu te retiens de rire. T’as l’impression d’être dans la chambre d’une des épouses des vieux du Muppet.

Mammy s’installe à table, et tu te rends vite compte que le problème n’est pas que psychologique. Certes elle asouvent refusé de manger en arguant que nourriture et eau étaient empoisonnés, mais y a aussi un détail technique de poids : une main enserrée et gonflée dans la gaze qui entoure la perf, et l’autre avec un doigt dont le nerf ne répond plus, elle est tout bonnement incapable de couper ses aliments et de les positionner sur la fourchette…

Tu lui donnes la becquée comme a un enfant et elle te dit « je t’ai fait ça tant de fois »… souvenirs…

Elle engloutit doucement mais sûrement la moitié de son assiette, ce qui relève de l’exploit pour quelqu’un qui n’a plus mangé depuis quelque 3 semaines… Et de réclamer sa tranche de pain d’épices, « enfin, une demi ». La 2e moitié y passera aussi avant que le paquet ne soit refermé. Sous les commentaires toujours étonnés et sarcastiques de la voisine, qui, décidément, est impayable. T’espères secrètement être comme elle à son âge.

Bien sûr, elle fera des histoires quand tu voudras mettre les reste des fraises et du pain d’épices au frigo « parce que si tu le branches ça va faire sauter les plombs », elle ne voudra pas que tu laisses l’un ou l’autre « parce qu’on va les voler ». Mais quand même. Ce petit moment, t’es bien contente de l’avoir eu et de lui avoir offert.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s