Dans le miroir

Et, donc, tu te dis que ça serait pas mal de passer aux sanitaires avant le début du film, vu le nombre de jus d’orange que tu t’es enfilés sur le roof top ensoleillé durant le brunch.

Une petite dame sort juste derrière toi et, d’un mouvement de hanches souple que son grand âge ne t’avait pas laissé soupçonner, te court-circuite la place devant le lavabo.

Ah, les vieux… ont-ils tellement peur de l’imminence de la mort qu’ils poussent tout le monde pour passer devant, que ce soit à la boucherie, au marché, à la caisse de l’hyper ou, comme ici, aux toilettes ? Tu abdiques et te ranges derrière. De toute façon, y’en a pour 1 minute.

Mais en fait non. Car après s’être lavé les mains, elle dégaine un peigne et s’affaire consciencieusement à tenter de redonner forme à sa maigre chevelure roussate aux racines grises sur 3cm. Ca lui fait une coupe au bol, de page, qui semble la satisfaire.

Elle ne te laisse pas la place pour autant. Elle sort de son sac-d’Ali-Baba tout un arsenal de maquillage : fard à joue et à paupières, crayon khôl, rouge à lèvres… Un véritable ravalement de façade.

Tu souris, et t’as un peu honte, aussi : t’as au minimum 40 ans de moins et tu ne prends déjà plus autant soin de toi. Ca fait bien longtemps que tu te maquilles et coiffes une bonne fois pour toutes le matin et puis basta. tu te promets intérieurement de reprendre un peu le contrôle de ton apparence en journée.

Et tu lui inventes une vie : avec qui est-elle venue ? Pour qui fait-elle tous ces efforts ? Y a-t-il un homme dans son petit groupe de cinéphiles ? Un homme beau encore, dont les tempes grises apportent l’assurance de la protection, dont le visage buriné par le soleil et les expériences de vie raconte mille histoires à qui prend le temps de lire ces lignes ? Espère-t-elle lui plaire ? Recherche-t-elle l’amour? L’apaisement d’une fin de vie en compagnie ?

Tu ne te regardes même pas, quand vient ton tour devant le miroir. Tu rêvasses et t’interroge… C’est comment, l’amour, les émotions, l’attirance et l’affection, quand on est vieux ?

conscienceconsciencieusement à

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s