La lune en plein jour

Du lit au lit, puis du lit au fauteuil, du lit à la table de repas, du lit à la salle-de-bains, je regagne à chaque tentative un peu de mon autonomie.

C’est alors que la chirurgienne et la kiné me rappellent le forfait randonnée-dans-le-couloir : « Il est temps de sortir de la chambre, pour vous essayer à une distance plus longue. On y va ? »

Je grimace et suggère qu’avant, l’on m’aide à me changer, à troquer enfin la blouse verte contre quelque vrai vêtement parmi ceux que j’ai apportés. La robe de nuit noire devrait faire l’affaire, je l’ai prise au rayon allaitement tout exprès pour pouvoir y passer tous les tuyaux avec aisance.

La chirurgienne, qui a sans doute dû remarquer mes cheveux propres, sourit et me lance d’un air complice : « hum, on est coquette, hein? »

Je ris de bon coeur.

C’est pas ça.

Juste : la blouse verte est entièrement ouverte dans le dos et je suis nue dessous…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s