Objectif Maison

Quand j’arrive, Papa a une drôle de figure. Toute crispée.

Tout de suite, j’ai peur.

Que ça ne fonctionne pas, finalement. Qu’il rejette le greffon. Que la fête soit quand même finie.

Il me faudra des mois pour me détendre, à ce niveau.

Mais il se détend dès qu’il m’aperçoit.

Je me suis fourvoyée : il n’a pas mal. Monsieur fait du sport.

Rien de moins.

Il a des séances de kiné, pour se remuscler, réapprendre à marcher, retrouver une certaine dextérité.

Mais ça ne va pas assez vite à son goût.

Donc, il s’est concocté un petit entraînement personnel.

Et là, en l’occurrence, il effectuait des séries de poussées du fond du lit avec les pieds.

Je suis impressionnée.

Quelle niaque !

Mon père n’est pas un humain. C’est une machine à gagner.

Ca le fait rire, mon doute sur sa nature.

Il me détrompe : il n’a pas la rage de vaincre, il est juste pressé de rentrer à la maison…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s